Accueil Menu Albums  Personnages Lieux Histoire Acoustique Contact

Fondation et Résumé Historique

du 63ème Régiment

Première partie : période 1671~1792.

1671 - le roi Louis XIV chargera le capitaine aux gardes Pierre Stuppa d'aller négocier auprès des cantons suisses la levée et la cession de quatre Régiments.

1672 - 17 février date officielle de la création du premier des régiments de suisses prenant place dans la structure de l'armée française et qui deviendra par la filiation qui en découle la date de fondation du 63e régiment d'infanterie.

Pendant cette première période, le régiment a successivement porté le nom des colonels qui l'ont commandé.

1796- De 1796 à 1803, le régiment s'est appelé : 63e demi-brigade de ligne (jusqu'à l'organisation de 1803) puis Refondu-il prend la dénomination actuelle de 63e régiment d'infanterie de ligne.

1797 - 1er janvier - Colonel Antoine-François Brenier-Montborand.

1799 - Colonel Villaret (tué à l'ennemi le 11 avril 1800).

1800 - Colonel Marc-Antonin-C.J.C. Lacuée.

Pendant l'épopée Napoléonienne il s'est particulièrement illustré aux batailles suivantes : Gènes, Friedland, Chiclana, Fleurus.

1800 - Gènes

1806 - Golymin

1807 - Eylau et Friedland - Colonel François-Régis Mouton-Duvernet.

1808 - Espinosa 1809 - Essling, Wagram et Talavera-de-la-Reyna - Colonel Benoit-Joseph Meunier Saint-Clair.

1810 - Santa-Maria-de-la-Nueva

1811 - Chiclana, Fuentes de Onoro et Albuhera

1813 - Vitoria, Pampelune, Bidassoa et Nivelle - Colonel François Kail.

1814 - Stettin, Kulm, Hellendorf et Leipzig - Colonel Baron Laurède.

1815 - Ligny et Fleurus

1823 - Le 2 février 1823 parut une ordonnance portant création de 4 nouveaux régiments d'infanterie de ligne dont le 63e ; C'est en quelque sorte l'acte de naissance du régiment tel que nous le connaissons sous sa forme moderne.

Gravure: J. Molard .

Gravure: J. Molard .

Grenadier du 63e

1835 - Embarquement du régiment pour l'Algérie - 23 février (1er bataillon), 22 mars (état-major et 2e bataillon).

Accrochages et combats de Boufarik (16 août), Mouzaïa (3 octobre), Sidi-Embarek (3 décembre).

Gravure: J. Molard .

Historique du 63e R.I. 1672-1887

J. Molard. Edition Berger-Levreau 1887.

1836 - Accrochages et combats de Chiffa (29 mars), Blida (15 septembre). Départ pour l'expédition d Constantine (13 novembre), le siège échoue et est suivi de retraite (24 novembre). Accrochage de Sidi-Tamtam (27 novembre) et retour à Bône (1er décembre) puis à Alger (2 décembre).

Boufarik

Historique du 63e R.I. 1672-1887

J. Molard. Edition Berger-Levreau 1887

Chiffa

1837 - Expédition du Bou-Roumi (22 février), accrochages de Beni-Méred (6 juin) et Kharésa (8 juin). Retour à Alger (10 juin).

1838 - Occupation du plateau de Koléah (mars) et Prise de possession de Blida ( du 2 au 4 mai).

1839 - Maintient de l'ordre - Camps de Boufarik, Koléah et Oued-Lalleg. Retour en France, embarquement (juin) et débarquement des bataillons dans les ports de Toulon et Marseille (8, 15 et 16 juillet).

 1840 - Garnison de Nîmes ou le régiment séjournera jusqu'au mois de mai. Le 10 décembre de la même année, le colonel Legrand prend le commandement du régiment qui se trouve à cette époque à Paris.

1841 - Après avoir été passé en revue par le roi (11 octobre), le régiment quitte Paris pour se rendre à Angers, lieu de sa nouvelle garnison.

De 1841 à 1861, le régiment occupe les garnisons suivantes : Angers, Verdun, Lille, Givet, Strasbourg, Lyon, Versailles, Paris, camp d'Ovaux, Paris (2e fois), Cambrai, Nancy, camp de Chalons, Neuf-Brisach puis Lyon (2e fois).

1862 - Embarquement (27 juin) pour l'Algérie, garnisons,

1863 - Garnisons : Philippeville, Guelma, Collo.

Gravure: J. Molard .

Guelma

1864 - Campagne de Tébessa , du 1e au 11 août, opération contre les Ouled-Ali (région de la Calle). Zraïa (4 septembre). Combat de Daget-el-Maza (8 septembre). Opération contre les Kabyles (25 octobre) dans la région de Sétif.

1865 - - le régiment part pour Sétif afin de réprimer une révolte en Kabylie. Aïn-Roua (16 mars), Guem-Chouch (26 mars), 11 avril, combat contre les Ouled-Hanya (région du Djebel Mintanou). Combat de Dra-Kalaoum (27 avril) en complément de l'opération de Takitount. Retour en France, embarquement à Bougie (23 juillet), débarquement à Marseille (25 juillet).Garnison de Soissons.

Setif

Gravure: J. Molard .

1867 - Garnison à Verdun.

1870 - Guerre de 70 : Combat de Spickeren (6 août). Retraite : Behern, Sarreguemines, Woutsvwiller, Puttelange, Erstroff, Rémilly, Mercy-le-Haut puis fort de Queleu.(Environ de Metz - 10 août).Défense de Toul jusqu'à la reddition de la place ( du 14 août au 23 septembre).Formation d'un bataillon supplémentaire (4ème) à partir des réserves du 63e encore disponibles ( circulaire du 15 juillet).Défense de Phalsbourg du 10 août au 12 décembre).

1871 - Embarquement pour sa troisième expédition en Algérie (25 juillet ) à Toulon et débarquement à Alger (27 et 28 juillet). Le régiment est réparti dans de nombreux postes : Alger, Orléansville, Dellys, Bordj-Menaïel, Tizi-Ouzou, Villa Crosse et Azib-Zamoun, Dra-el-Mizan, Pallestro.

Phalsbourg

Témoignage d'un soldat du 63e RI sur le siège de Metz .Extrait du carnet de campagne du soldat Clovis Hardy

1872 - Départ pour la province du Constantine (26 avril) - Le 1er bataillon reste à Bougie -. Travaux d'aménagement d'une pépinière dans la région de El-Méridj, d'une piscine à Sidi-Mçid et d'une route allant de Bougie à Beni-Mansourh. Participation du 1er bataillon à la pacifications des tribus de la rive droite de l'Oued-Sahel (16 mai) avant de rejoindre le reste du régiment à Constantine (24mai). A la fin de l'année, outre la garnison de Constantine, le régiment avait des détachements à Aïn-el-Bey, El-Méridj, Sétif, Bordj-Bou-Arréridj

Dellys


1873 - Morcellement du régiment dans les postes suivants (outre ceux mentionnés plus haut) : Bou-Saada, Mçila, Djebel-Ouach.

Sidi Mcid


1874 - Retour du régiment en France. Embarquement effectué à Alger le 3 novembre et débarquement à Toulon le 6. En garnison à Marseille en attendant que les casernes qui se construisaient dans la 12e région militaire fussent prêtes.

Gravure: J. Molard .


1885 - Limoges - en garnison à la caserne des Bénédictins puis à la caserne Beaupuy (trois bataillons) siège du régiment et à la caserne de St-Yrieix (un bataillon)

Deuxième partie : Période 1914-1918.

Se rendre à la page menu du site.

Troisième partie : Période 1939-1940.

Actuellement indisponible. (Si vous disposez de documents sur cette période, n'hésitez pas nous contacter)


Quatrième partie : Période 1944-1945.

Le 63e régiment d'infanterie sera reformé le 1er octobre 1944 et ses unités reconstituées comme de tradition, à Limoges (caserne Beaupuy) et à St-Yrieix. Formé de trois bataillons sous les ordres : 1er bataillon - commandant Déniel, 2e bataillon - commandant Lavrat, 3e bataillon - commandant Delacroix. Il sera affecté le 9 novembre 1944, au secteur Nantes-St-Nazaire sous le commandement du lieutenant-colonel Bossard : L'effectif sera de 1848 hommes, qui pour la plupart, proviendront directement des rangs des maquisards du colonel Ginguoin. Celui-ci, rendu indisponible (accident de la route) laissera le commandement du 63e R.I. au lieutenant-colonel Bossard. Le régiment partira pour le front de l'Atlantique le 20 décembre 1944 combattre les derniers éléments allemands incrustés dans la poche de St-Nazaire.

#top

Haut de page

930121.png

Planche dessin  - Uniforme 19e siècle.